COmmunication

Thèse sur les directives anticipées en médecine générale sur l’île de la Réunion.

Je m’appelle Floryan BEASLAY, je suis interne de médecine générale et je vous sollicite aujourd’hui dans le cadre de mon travail de thèse.  Initialement interne de médecine d’urgence, j’ai choisi de changer pour devenir spécialiste en médecine générale, trouvant finalement dans ce métier la relation médecin-patient qui me correspond le mieux. C’est à travers un stage en réanimation que j’ai découvert la notion de directives anticipées, dans laquelle j’identifiais le rôle primordial du médecin généraliste ; c’est à ce sujet que je souhaite vous interrogez aujourd’hui.

Les progrès thérapeutiques permettent d’améliorer l’espérance de vie, augmentant progressivement le nombre de patients fragiles au sein de la population. Ils permettent également d’aller de plus en plus loin dans l’intensification des soins de patients plus jeunes atteints de maladies graves. Par cet intermédiaire, et par la polyvalence de son métier, le médecin généraliste se voit alors exposé à des situations critiques de façon croissante. Les directives anticipées (DA) sont censées représenter la volonté propre du patient quant à l’intensification des soins qui lui seraient administrés en situation critique. Elles ne sont finalement que très peu rapportées en pratique quotidienne, et la limite de leur recueil reste encore peu documentée en médecine générale sur l’île de la Réunion.

Par ce questionnaire réalisé dans le cadre de ma thèse de médecine générale, je souhaite réaliser un état des lieux des connaissances et des pratiques à propos des directives anticipées en médecine générale sur l’île de la Réunion. Cela permettra de mieux comprendre les limites de leur recueil et de leur utilisation en situation réelle, dans ce département d’outre mer en particulier.

Ce recueil de données est en lien avec l’enquête métropolitaine du groupe REQUIEM ; il nous permettra de mettre potentiellement en évidence des disparités de pratiques entre les différents territoires français. À terme, nous souhaitons utiliser les informations ainsi obtenues pour proposer des solutions permettant d’améliorer et faciliter la rédaction et l’usage des directives anticipées partout en France.

https://www.grouperequiem.com/

Je vous prie de ne remplir qu’une seule fois le questionnaire.
Je vous remercie.

Floryan BEASLAY

Thèse sur l’identification des signes d’alerte
de la dengue en Médecine Générale

Bonjour,

Interne en Médecine Générale, je réalise ma thèse sur la dengue à La Réunion. Je souhaite identifier la connaissance de signes d’alerte par les médecins généralistes exerçant à La Réunion via un questionnaire en ligne.
Cette thèse est réalisée sous la direction du Dr Vanhecke Christophe, chef de service de médecine interne et référent infectieux du CHOR.

Je sollicite votre aide pour la diffusion de ce questionnaire anonyme à destination des médecins généralistes thésés exerçant actuellement à La Réunion :

Quel est le but de l’étude ?
Notre territoire est confronté depuis 2018 a une épidémie de dengue sans précédent qui sollicite notre système de soins avec plus de 16 500 cas confirmés, plus de 1750 passages aux urgences pour syndrome dengue like, et 700 hospitalisation en 2020.
Les médecins généralistes sont en première ligne dans la réponse stratégique face à la dengue. Nous souhaitons identifier la connaissance des signes d’alerte de la dengue par les médecins généralistes à La Réunion, paramètres essentiels afin de prévenir les complications sévères de la dengue et raisonner le recours aux services d’urgence.

Remplir le questionnaire demande moins de 5 minutes. Une fiche récapitulative de l’essentiel à savoir sur la dengue à La Réunion est disponible après envoi du questionnaire. Le mois de Janvier est le moment idéal pour un rappel avant la recrudescence épidémique de 2021.

En vous remerciant par avance,

Bien cordialement

Chloé Ayroulet

Étude « Pist-MG »
Thèse de médecine afin de déterminer les prévalences et facteurs de risque des différentes IST à La Réunion en ambulatoire, dans la population générale

Chers confrères, chères consœurs,


Nous sommes 5 internes et nous avons élaboré, en collaboration avec le département universitaire de médecine générale et le centre d’investigation clinique du CHU, un projet d’étude ambitieux. Nous souhaitons déterminer les prévalences et facteurs de risque des différentes IST à La Réunion en ambulatoire, dans la population générale.
Pour se faire, nous aurions besoin du plus grand nombre de médecins généralistes pour incrémenter une base de données régionale à l’aide d’un questionnaire à remplir avec le patient.
Nous avons simplifié au maximum la tâche de chaque médecin investigateur, en adaptant le protocole à son flux de patient (pour avoir plus ou moins de questionnaires selon le temps disponible, sur une ou plusieurs périodes selon leurs disponibilités).
Le questionnaire à remplir est ludique. Il fonctionne avec un algorithme innovant permettant d’aider chaque médecin investigateur à décider de réaliser ou non un dépistage des IST selon les dernières recommandations en vigueur.
À 5 internes, nous pourrons aisément être disponibles pour vous guider dans chaque étape de l’étude et vous aider pour toute question que vous pourriez vous poser.

Ce travail se fait sous les directions du Dr Antoine BERTOLOTTI (MCU PH et responsable du CeGIDD infectio Sud : Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de Diagnostic) et du Dr Sébastien LERUSTE (MCU MG, membre du Département universitaire de médecine générale à La Réunion). Le méthodologiste est le Dr Nicolas BOUSCAREN.

Pour nous joindre que ce soit pour prendre contact, pour proposer votre aide ou par simple curiosité, une adresse mail : pistmg974@gmail.com

Un mail N’ENGAGE EN RIEN, vous êtes libre de prendre contact et de suivre l’étude même si vous ne pouvez pas y participer. Il est également possible de se retirer de l’étude en cours de recrutement sans que ça n’impacte sur notre protocole.
DONC, si ce projet vous intéresse, vous questionne, vous plait, n’hésitez surtout pas à prendre contact, vous découvrirez des internes motivés et prêts à travailler ensemble pour fournir une formidable base de données.

Nous mettons à disposition en pièce jointe un aperçu plus précis du protocole, de la finalité et du questionnaire.

Dans l’espoir de vous retrouver à nos côtés pour la suite de ce projet, veuillez agréer nos confraternelles et sincères salutations.


L’équipe PIST-MG

Thèse sur la prise en charge par les médecins généralistes à la Réunion
des répercussions des troubles de l’usage de l’alcool

Bonjour

Je suis doctorant en médecine générale, je mène actuellement mon travail de thèse dont le sujet est la prise en charge par les médecins généralistes à la Réunion des répercussions des troubles de l’usage de l’alcool. J’ai besoin de votre participation pour explorer nos pratiques : êtes-vous disponible pour partager vos expériences au cours d’entretiens ?

En espérant vous retrouver prochainement.

Dorian Madelaine, Doctorant en médecine générale océan indien

Tél : 0692 587 291

Thèse sur la méthode de surveillance en continu du glucose et son utilisation par les médecins généralistes du territoire Est de la Réunion

Bonjour à tous !

Je me présente : je suis Emma BOYER, médecin généraliste remplaçant non thésée, originaire de l’île de la Réunion et ai réalisé mon internat à la faculté de médecine de Nantes.

Je réalise, avec l’aide de mon directeur de thèse (Dr APPAVOUPOULLE V., endocrinologue au GHER), une étude que nous voulons observationnelle en ce qui concerne l’utilisation du système de mesure en continu du glucose (exemple du Freestyle Libre) par les médecins généralistes (thésés ou non) travaillant dans le bassin de santé Est de la Réunion. C’est un système – comme vous le savez – récent, remboursé en France depuis 2017 et qui possède des règles de prescription précises.

Ce questionnaire a pour but de faire un état des lieux de vos connaissances et de votre utilisation en pratique de cet outil, ainsi que de votre ressenti quant à son efficacité et utilité dans le suivi de la pathologie diabétique de vos patients.

Il se remplit en une dizaine de minutes en moyenne. En début de questionnaire, nous vous demandons d’inscrire vos initiales et lieu d’exercice, afin de ne pas avoir de doublons lors de l’analyse des données. Ces éléments ne seront pas diffusés, et les résultats resteront complètement anonymisés. A noter : Le fait de transmettre le questionnaire rempli et de cliquer sur l’onglet « envoyer » du Google Form, signifie votre accord à l’étude.

Je vous remercie d’avance de bien vouloir y participer et reste à votre disposition pour toutes questions que vous vous poserez.

Mail : mema974@hotmail.fr

 

Pour nous contacter :
Tél : 0262 42 33 76
Fax : 0262 42 33 72